Archive for L’Hypnose

Un été sans cigarettes!

Bénéficiez tout au long de l’été de la prolongation de l’offre exceptionnelle de 100€ au lieu de 180€ pour le forfait

     « Je deviens non-fumeur ».

Profitez du bien-être des vacances, des mois où tout semble plus facile sous le soleil pour vous libérer enfin de la cigarette

SOYEZ ENFIN LIBRE!

 

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l’hypnose !

hypnose1

  •  Pourquoi utiliser l’hypnothérapie ?
    Parce que l’hypnothérapie marche ! L’hypnose facilite  la tâche pour des résultats rapides et durables. Nous allons éclaircir certaines idées fausses sur l’hypnose.
    Tout le monde peut être hypnotisé ?
    Oui, la majorité des gens peut facilement entrer dans un  état hypnotique.       Nous entrons tous naturellement dans cet état à plusieurs  reprises au cours de notre journée normale par exemple: en conduisant la  voiture et de pouvoir penser en même temps   à autre chose mais aussi durant notre état végétatif devant la télé ou  cinéma, en pleine rêverie, quand détendu et pris dans le moment, tout autour  semble s’effacer pour laisser place au divertissement . L’hypnothérapeute devient  simplement un guide pour aider à retrouver ce même genre d’état détendu afin  de parler directement a l’esprit subconscient créatif  émotif  pour  l’engager le détourner du sens critique de l’esprit conscient « rationnel »   afin que le changement puisse se  produire rapidement  facilement à un  niveau profond et durable.
  • Qui ne peut pas être hypnotisé ?
    Les très jeunes enfants  peuvent présenter des difficultés, ainsi que les gens ayant de graves lésions cérébrales ou un quotient intellectuel inferieur à 70.Les gens ne peuvent pas être hypnotisés contre leur  gré. En dehors de cela, le  thérapeute passera du temps avec le patient pour trouver la meilleure approche pour travailler avec lui. Chaque cas sera abordé de façon différente.
  •  Que ressent l’hypnotisé ?
    Comme expliqué ci-dessus, ce que l’on ressent sous hypnose  est la même chose que lorsqu’on est vraiment détendu et perdu dans les pensées  profondes ou à rêvasser. Pas besoin de perdre le sens des réalités pour obtenir de bons résultats avec la thérapie. C’est une expérience vraiment personnelle, certaines personnes restent éveillées et conscientes, mais deviennent très détendues alors que d’autres dérivent jusque dans ce qui ressemble à un sommeil  profond, de toute façon le subconscient s’engage entièrement dans le processus  de la thérapie. afin que les changements puissent se produire. Chacun  expérimente l’hypnose à sa façon, il n’y a pas de règle générale. Certaines personnes pensent qu’elles vont s’endormir.L’état hypnotique est bien différent du sommeil. On reste  totalement conscient, on entend tout ce qui  se dit et l’on peut arrêter le processus à tout moment parce que l’on garde le  contrôle. Quand certaines personnes sont hypnotisées elles pensent à des choses  comme, « Je ne sais pas si je suis hypnotisé ou si je suis détendu. »  Si cette pensée traverse la tête, il faut garder un esprit ouvert, se laisser  guider et suivre toutes les suggestions du thérapeute, ne pas questionner  le pourquoi ni comment du processus car tout cela a été couvert lors de l’entretien préliminaire. Lorsque la session est  terminée, en parler en toute conscience avec le thérapeute. Tout  ce qu’il y a à faire durant la session est de vouloir que cela marche, être d’accord et  d’accepter les suggestions. Un exemple courant d’un état hypnotique arrive lorsque  l’on conduit. Conduire et puis tout d’un coup, se «réveiller ? ».Avoir  conduit en toute sécurité tout le temps, mais sans aucun souvenir du trajet, car l’on écoutait la radio ou l’on était perdu dans des pensées concernant un rendez-vous  ou bien un problème se santé, ou autre…C’est cela l’état que procure hypnose.         Encore un autre exemple courant est de regarder la  télévision, d’être si captivé, par un  film ou événement, impliqué dans un spectacle que l’on entend même pas quelqu’un appeler son nom. Il s’agit d’un état semblable à l’hypnose.
  •  Va – t’on perdre le  contrôle, comme ces gens sur scène ou à la télévision ?
    On ne perd pas le contrôle sous hypnose, bien que très amusant et drôle, cela n’a rien à voir avec  l’hypnothérapie  clinique où l’on garde le contrôle à tout moment. Pour la scène, il y a au préalable un tri de fait dans la foule, et « l’artiste », qui sait bien calibrer et trier ses candidats, pour la plupart des extravertis, qui sont  prêts à se rendre ridicules ou à se mettre en avant coûte que coûte… pas besoin de les pousser, ils feraient le « cochon » sans hypnose… En thérapie c’est un effort de collaboration entre le thérapeute et le patient, travaillant ensemble pour atteindre un objectif commun. L’accent se concentre sur la meilleure façon d’ aider à obtenir un état désirable, en  utilisant la méthode la plus appropriée qui soit pour la personne intégrée totalement dans le processus. Il n’y a aucun pouvoir magique et pas de contrôle à l’insu du patient qui à tout moment peut stopper la séance.
  •  Que faire si j’ai tenté l’hypnose avant et que cela n’a pas fonctionné pour moi ?
    Il est fort possible que la personne que vous avez vue n’ait pas donné suffisamment d’attention à l’induction de la transe – un  élément très important. L’hypnothérapie n’est pas une thérapie de relaxation ou d’imagerie guidée. L’hypnothérapie implique l’induction formelle d’un état de  transe, qui doit être maintenue tout au long de la séance.
  •  N’est-il pas juste question d’avoir une bonne imagination ?
    La capacité d’imaginer n’est pas liée au fait d’avoir une  bonne expérience de l’hypnose, mais d’une volonté de collaboration avec l’hypnothérapeute afin d’atteindre le  but désiré.
  •      J’ai un esprit fort, et une forte volonté. Puis-je  être hypnotisé ?
    Seulement si vous voulez l’être, mais pas parce que votre esprit ou votre volonté risque de prendre le dessus. Nous savons qu’il y a des parties  de nous qui veulent changer, et des parties de nous qui sont heureuses avec le  statuquo. En tant que thérapeute, nous supposons que si vous avez réservé une  session, vous voulez notre aide. Ce serait une perte de temps et d’argent si  vous allez résister à cette aide. On vous dira d’entrée que si vous ne voulez  pas collaborer, autant arrêter là, tout de suite, sans parti pris.
  •  Je manque de  volonté. Est-ce grave ?
    L’hypnose agit au-delà de la volonté. Le changement se produit lorsque votre volonté s’aligne avec votre intention. En utilisant les  techniques de l’hypnose pour influencer votre subconscient, vous pouvez subir  des changements rapides et durables à des habitudes et des comportements, même  si vous ne savez pas comment vous allez être en mesure d’y parvenir.
  •  Les gens qui sont  hypnotisés perdent le contrôle ?
    Dans l’hypnose, on est  parfaitement capable de dire NON ou de stopper  la séance d’hypnose. Tout comme refuser de  sauter d’un pont, tout simplement parce que quelqu’un le demande, il en serait de  même de rejeter toute suggestion faite sous hypnose sans être en parfait accord  avec.
  •  Vais-je oublier ce qui s’est passé durant ma  séance ?
    Très occasionnellement, une  amnésie hypnotique se produit après une séance, mais c’est rarissime, et la plupart  des gens se souviennent de ce qui est dit au cours d’une session.
  • Est-ce que l’hypnothérapeute peut obtenir des  renseignements intimes ?
    Absolument pas. Un hypnotiseur ne peut pas vous faire dire ou faire faire quelque chose que vous ne voulez pas dire ou faire.
  •  J’ai du mal à me détendre. Cela veut il dire que je ne peux pas être hypnotisé ?
    L’hypnose ne nécessite pas  d’être détendu, mais il est bien plus agréable de l’être, et la relaxation peut être un effet secondaire. Mais la transe hypnotique peut être réalisée lorsque vous êtes debout, en marche, en colère, blessé, triste, en état de choc ….
  •      Quelle est la  différence entre l’hypnose et l’hypnothérapie ?
    Il n’y a pas vraiment de différence … l’hypnothérapie est  juste l’application thérapeutique de l’hypnose, utilisée pour aider les gens à  parvenir à un changement personnel. Tous les hypnothérapeutes sont hypnotiseurs, mais tous les hypnotiseurs  ne sont pas hypnothérapeutes.
  •  J’ai déjà été hypnotisé. Est-ce que mon expérience sera la même avec des hypnotiseurs  différents ?
    Votre expérience de la transe variera probablement de  temps à autre, et des hypnotiseurs différents travaillent aussi de   manières différentes. Il n’y a pas une seule «bonne» approche pour obtenir une transe. Cela dit, il est probable qu’il y aura des similitudes dans votre expérience, même si le thérapeute que vous voyez travaille avec vous d’une manière  différente.
  •  Comment choisir un hypnothérapeute ?
    Il est important que vous vous sentiez à l’aise avec le  thérapeute que vous choisissez. La personne que vous appelez doit être heureuse  de vous donner des informations au téléphone avant de prendre rendez-vous. Posez des questions! Un hypnothérapeute sérieux  va encourager les clients à être renseignés sur le processus. Il ne peut pas faire marcher le processus sans une collaboration du client , donc l’entretien  initial va permettre de créer ce lien important pour la réussite de la  thérapie.

http://www.therapeutes.info/peurhypnose.html

Nos cerveaux et l’hypnose

une_livret

Pour expliquer ce qui se passe lors d’une séance d’hypnose, examiner le fonctionnement de notre cerveau – de nos cerveaux – semble primordial.

En effet, nous avons tous un cerveau gauche, siège de la logique, raisonné, volontaire, conscient et un cerveau droit, centre de l’imagination, de la créativité, des émotions, de l’inconscient.

La plupart du temps, quand notre cerveau gauche -conscient- nous signale que nous avons un problème que nous ne parvenons pas à surmonter, nous concluons que nous manquons de volonté ou que nous sommes incapables!

Mais, en fait, la raison de l’existence de ce problème prend sa source dans le cerveau droit, qui, pour des raisons inconnues de nous, ne peut pas ou ne veut pas ne pas créer une réaction de type phobique, par exemple.

Il est alors très compliqué de surmonter cette situation: le cerveau émotionnel est tellement puissant que le cerveau conscient, avec toute sa volonté, est désarmé. Pour que la volonté agisse, il faut que le cerveau émotionnel soit d’accord: alors tout est possible!

A la lumière de ces incontournables constatations, il paraît déplacé et inutile d’accabler les fumeurs, les boulimiques, les personnes qui ont peur des serpents ou qui dépriment. La volonté seule n’a qu’une marge de manœuvre minuscule.

Hélas  les deux cerveaux communiquent mal, même s’ils cohabitent car ils ont un fonctionnement complètement différent.

En effet, le cerveau droit ne sait pas prendre de distance face à une situation traumatisante : il le vit en direct et va le graver sur son disque dur comme « traumatisme » et le gardera en mémoire toute votre vie. Le cerveau gauche, lui, va analyser, comparer, évaluer, tant et si bien, qu’il va finir par classer l’affaire et en faire un souvenir. Consciemment, pour vous, c’est réglé, digéré, on n’en parle plus…

Au hasard de la vie, nous allons être confrontés à des situations devant lesquelles nous sommes démunis, bloqués, paniqués, sans en connaitre la cause consciemment, puisque, je vous le rappelle, la porte entre les deux cerveaux est cadenassée. On pourrait dire qu’un système de protection s’installe, quand bien même le danger semble être inexistant dans cette nouvelle situation.

Là intervient l’action proposée par l’hypnose, à savoir établir une » communication » entre les deux cerveaux, en  nous donnant l’accès à des informations et des ressources présentes dans notre cerveau émotionnel…

****************************

Le DR Jill Taylor, suite à un accident vasculaire cérébral, a étudié le fonctionnement des deux cerveaux. Son cerveau gauche neutralisé, elle découvre les « vertus » de son cerveau droit.

A voir, c’est plein d’humour! Bons visionnages!

http://youtu.be/C93lRoqWuGg